Biographie

Les Idées heureuses

Œuvrant dans le domaine de l’interprétation de la musique baroque, Les Idées heureuses tire son nom d’une pièce de clavecin du compositeur François Couperin, grand musicien du siècle de Louis XIV.

Depuis sa fondation en 1987 par Geneviève Soly, l’Ensemble s’est taillé une place privilégiée dans le paysage musical québécois. S’appuyant sur des recherches musicologiques, il présente avec cran et brio des « redécouvertes » de la musique baroque qui font de ses concerts des lieux importants et vivant de la culture au Québec.

Il rassemble les meilleurs musiciens spécialisés dans le répertoire baroque et il est l’un des premiers à diffuser ce répertoire. Ses musiciens jouent selon les critères historiques d’interprétation, en formation de musique de chambre, sur des instruments de facture historique. Ils ont été qualifiés d’« excellent », (New York Times) et de « consummate » (Gramophone, UK). Son répertoire de prédilection est la musique française des XVIIe et XVIIIe siècles et la musique allemande du XVIIIe siècle, en particulier Bach et Graupner. Les cartes blanches de Natalie Michaud enrichissent la programmation annuelle de répertoires plus anciens.

Les Idées heureuses a produit plus de 130 programmes de concerts commentés et a présenté au-delà de 400 activités artistiques, incluant des activités éducatives pour les jeunes. Entre 2004 et 2010, l’Ensemble a joué dans les festivals européens de musique ancienne les plus prestigieux dont ceux d’Ambronay et de Pontoise (France), de Bozar et de Bruges (Belgique), d’Utrecht (Pays-Bas) et de Stockholm.

L’ensemble est aussi le premier à avoir présenté de la danse baroque au Québec avec plus de 50 spectacles en tournée. C’est avec Les Idées heureuses que la plus réputée des danseuses baroques au Canada, Marie- Nathalie Lacoursière, fit ses premiers pas professionnels.

Depuis 2001, l’ensemble et sa fondatrice sont associés à la redécouverte et à la diffusion de l’œuvre de Christoph Graupner, éminent contemporain de J.S. Bach oublié par l’histoire dont la musique de clavecin a été redécouverte par Geneviève Soly. Les Idées heureuses et Geneviève Soly ont enregistré douze disques de cette musique sous étiquette Analekta, incluant plusieurs recréations mondiales, tous encensés par la critique internationale. Leur revue de presse ne manque pas d’impressionner. Le dernier de ces enregistrements, Les sept paroles du Christ en croix a obtenu la note parfaite par le BBC Music Magazine (Novembre 2012).

À son origine en résidence à l’église Erskine and American (1987 – 1997), puis à la salle Pierre-Mercure (1997-2004), l’Ensemble a réintégré en 2011 son lieu d’origine, maintenant converti en salle de concert Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal. Depuis la 30e saison 2016-2017, sa première violon est Laura Andriani.

 

Christoph Graupner (1683 – 1760)

Grâce au travail de recherche effectué depuis 2001 par sa fondatrice, Les Idées heureuses est aujourd’hui associé à la redécouverte et à la diffusion de l’œuvre du compositeur allemand Christoph Graupner. L’Ensemble a enregistré trois disques sous étiquette Analekta : « GRAUPNER : musique instrumentale et vocale ».

À l’été 2004, l’Ensemble et Geneviève Soly étaient invités au festival Musica Antiqua (Bruges, Belgique) pour des concerts tout Graupner. En décembre 2004, le concert Noël à Leipzig, aussi consacré à des œuvres de Graupner,  était diffusé dans une vingtaine de pays par l’Union européenne de radio-télévision dans le cadre de la Journée Noël Eurovision.

En 2005, Les Idées heureuses présentait avec succès en première mondiale depuis l’époque de sa création en 1743, le cycle des cantates de la Passion Les Sept paroles du Christ en croix. L’Ensemble l’a interprété à six reprises à ce jour et l’enregistrement de cette œuvre est projeté.

En 2006, dans le cadre de sa 20e saison, l’ensemble a effectué une première tournée européenne consacrée aux œuvres de Graupne : il a été l’invité des prestigieux Festival de musiques anciennes d’Ambronay et Festival baroque de Pontoise (France), de BOZAR (Bruxelles, Belgique) et de la Société Christoph Graupner de Darmstadt (Allemagne).

La recréation d’extraits de la Pastorale La Costanza vince l’inganno (vers 1715) constitue un des moments fort des saisons 2008 et 2009. Soulignons que l’équipe philologique des Idées heureuses effectue le travail d’édition et d’établissement des textes de Graupner d’après les sources originales.

L’ensemble présentera plusieurs concerts de ce compositeur lors de la 31e saison (2017-2018)

 

Tournées et évènements spéciaux

Les Idées heureuses et Geneviève Soly se sont produits à plusieurs reprises au Centre de musique baroque de Versailles (2006 et 2008) et au Norfolk Chamber Music Festival (Connecticut, Etats-Unis – 2008). Au Québec, l’ensemble a effectué des journées Jouer dans l’île avec Madame Bach (16 représentations) et une tournée desJeunesses Musicales au Canada (au Québec, en Ontario et dans les Maritimes). L’organisme a mis sur pied et réalisé le Festival international de clavecin Bach (1997), le Concours international de clavecin de Montréal (1997 et 1999), les Journées du clavecin (1999), le Printemps baroque de Montréal (2002), de même que trois séries de concerts à Trois-Rivières entre 2002, 2004 et 2015.

 

Danse baroque

Les Idées heureuses est à l’origine du renouveau de la danse baroque au Québec et l’un des seuls organismes à diffuser cet art au pays. Au Canada, en France, en Italie et aux États-Unis, l’Ensemble a présenté plus de quarante spectacles incluant de la danse baroque. En 2001, Les Idées heureuses s’est produit devant 1 500 personnes dans le cadre du Festival Montréal en lumière aux côtés de la prestigieuse compagnie de danse baroque française L’Éventail. La saison 2009-2010 comportait une tournée du spectacle Musique et danse en Nouvelle-France – dont la direction musicale et artistique est d’Olivier Brault – spectacle qui sera repris lors de la 25e saison 2011-2012. La danseuse, metteure en scène et chorégraphe Marie-Nathalie Lacoursière a commencé sa carrière avec Les Idées heureuses en 1993 et collabore régulièrement avec l’Ensemble depuis lors.

 

Prix et distinctions

Les Idées heureuses a reçu le Prix OPUS «Événement de l’année» remis au Festival International de Clavecin Bach (1997)  ; celui de « Personnalité de l’année» a été remis à Geneviève Soly lors du même gala. Programmé lors de la 10e saison des Idées heureuses, le Festival International de Clavecin Bach avait aussi été Lauréat musique du Grand Prix du Conseil des Arts de la Communauté Urbaine de Montréal. En 2000, l’organisme obtenait le Prix OPUS « Concert de l’année – Musique Renaissance et baroque » pourPromenade à Naples, une carte blanche de Natalie Michaud avec la participation de Karina Gauvin.

Les Idées heureuses bénéficie d’un soutien financier permanent à tous les niveaux de gouvernement (municipal, provincial et fédéral) et d’un bassin important de donateurs. Les Idées heureuses est membres du Conseil Québécois de la Musique, de Early Music America (États-Unis) et de la Christoph-Graupner-Gesellschaft e.V. (Allemagne).