Upcoming Events

Biographie des Idées heureuses

Les Idées heureuses, dirigé depuis 1987 par sa fondatrice, Geneviève Soly, s’est taillé une place privilégiée dans le paysage musical québécois grâce à l’excellence de ses concerts de musique baroque, au raffinement de ses productions à l’avant-garde des courants d’interprétation historiques.

S’appuyant aussi sur des recherches musicologiques, Les Idées heureuses présente avec cran et brio des redécouvertes du répertoire qui font de ses concerts des lieux importants et vivants de la culture au Québec. Ses interprétations ont été qualifiés « d’excellentes » (New York Times) et ses musiciens de « consummate » (Gramophone, UK).

Les Idées heureuses a élaboré plus de 100 programmes de concerts et a présenté au-delà de 350 activités artistiques, incluant plusieurs activités éducatives pour les jeunes et pour le grand public, principalement au Québec.

À son origine en résidence à l’église Erskine and American (1987 – 1997), l’Ensemble a ensuite investi la salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau et diverses églises du centre-ville de Montréal avant de réintégrer son lieu d’origine, maintenant converti en la salle de concert Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal.

Les Idées heureuses et Christoph Graupner (1683 – 1760)
Grâce au travail de recherche effectué depuis 2000 par Geneviève Soly, Les Idées heureuses est aujourd’hui associé à la redécouverte et à la diffusion de l’œuvre du compositeur allemand Christoph Graupner. L’Ensemble a enregistré cinq disques Graupner sous étiquette Analekta – tous reçus avec louanges par la presse internationale – et a présenté au-delà de 20 programmes de concerts entièrement consacrés à sa musique. Le répertoire de l’Ensemble des Idées heureuses consacré à Graupner comporte une cinquantaine de cantates pour lesquelles Geneviève Soly et une équipe de bénévoles érudits ont établi – d’après les sources originales – les textes musicaux et poétiques de même que leurs traductions. Par ailleurs, LIh a aussi interprété une trentaine de ses œuvres profanes : Sonates en trio, Ouvertures, Concerti et Sinfonia, sans compter sa musique clavecin.

Concerts consacrés à Graupner
À l’été 2004, l’Ensemble et Geneviève Soly étaient invités au festival Musica Antiqua (Bruges, Belgique) pour des concerts consacrés à Graupner. En décembre 2004, le concert Noël à Leipzig était diffusé dans une vingtaine de pays par l’Union européenne de radio-télévision dans le cadre de la Journée Noël Eurovision.  En 2005, Les Idées heureuses présentait en première mondiale, depuis l’époque de sa création en 1743, un cycle émouvant de sept cantates de la Passion sur Les Sept paroles du Christ en croix, repris plusieurs fois en concert depuis et endisqué en 2012. En 2006, dans le cadre de sa 20e saison, l’ensemble a effectué une tournée européenne consacrée aux œuvres de Graupner : il a été l’invité des prestigieux Festival de musiques anciennes d’Ambronay et du Festival baroque de Pontoise (France), de BOZAR (Bruxelles, Belgique) et de la Société Christoph Graupner de Darmstadt (Allemagne). La recréation de la Pastorale La Costanza vince l’inganno a constitué l’un des moments fort des saisons 2008 et 2009.

Le 6 mai 2010, Geneviève Soly et Les Idées heureuses signaient le Livre d’or de la ville de Montréal lors d’une cérémonie protocolaire pour souligner leurs réputations internationales comme spécialistes de Christoph Graupner.

Tournées et événements spéciaux
Les Idées heureuses et Geneviève Soly se sont produits à plusieurs reprises au Centre de musique baroque de Versailles (2006 et 2008) et au Norfolk Chamber Music Festival (Connecticut, États-Unis – 2008). Au Québec, l’ensemble a effectué des tournées Jouer dans l’île avec Madame Bach (16 représentations) et une tournée des Jeunesses Musicales du Canada (au Québec, en Ontario et dans les Maritimes). L’organisme a mis sur pied et réalisé le Festival international de clavecin Bach (1997), le Concours international de clavecin de Montréal (1997 et 1999), les Journées du clavecin (1999), Le Printemps baroque de Montréal (2002) de même que trois séries de concerts à Trois-Rivières entre 2002 et 2004.

Prix et distinctions
Les Idées heureuses a reçu le Prix OPUS « Événement de l’année » remis au Festival International de Clavecin Bach (1997) ; Programmé lors de la 10e saison des Idées heureuses, le Festival International de Clavecin Bach avait aussi été Lauréat musique du Grand Prix du Conseil des Arts de la Communauté Urbaine de Montréal. En 2000, l’organisme obtenait le Prix OPUS « Concert de l’année – Musique Renaissance et baroque » pour Promenade à Naples, une carte blanche de Natalie Michaud avec la participation de Karina Gauvin.

Les Idées heureuses tire son nom d’une pièce de clavecin de François Couperin, admirable compositeur et claveciniste de la cour de Versailles au XVIIIe siècle.